Dr. Michaël Laitman Changer le monde, c'est changer l'homme

Israël, le peuple à la nuque raide

Le peuple d’Israël a toujours fait couler beaucoup d’encres et ce pour maintes raisons. L’une d’entre elle est qu’il est entêté, et il est appelé “le peuple à la nuque raide” (Exode 33;5). Ce surnom n’est pas en vain. En effet, il est réputé pour ne pas s’incliner devant la volonté supérieure.

Mais quelle est donc la volonté supérieure?

C’est la volonté du Créateur qui veut nous nous rapprochons de Lui en changeant l’intention de nos désirs, qu’elle soit en vue de donner au lieu de recevoir à des fins personnelles. En faisant prévaloir la volonté supérieure, nous sommes plus proches du don, de la force positive de la nature et inversement.

Pourquoi les !juifs n’arrivent pas à le faire? Ils ne sont jamais d’accord avec le Créateur et refusent donc de s’incliner devant Lui

A chaque fois que Dieu parle à Moïse, afin qu’il s’adresse au peuple, ce dernier ne le croit pas, le peuple n’a pas confiance en Moïse, il a des doutes, après tout, la vie n’est pas si terrible en Egypte, malgré l’esclavage, qu’ont-ils à gagner en écoutant Moïse?

Finalement, après les 10 plaies d’Egypte, Pharaon demande au peuple de partir. L’épisode de la Mer rouge est un autre exemple de l’entêtement du peuple qui ne fait pas confiance à Moïse et est prêt à faire demi-tour et à demander pardon à Pharaon. Finalement, la mer s’ouvre et le peuple s’en va.

Une fois être sortie d’Egypte, les doléances reprennent dans le désert, le peuple se plaint à Moïse, il ne comprend pas la volonté supérieure. De son côté Moïse, le fidèle berger, continue sa mission et s’en va recevoir les Tables, il sait très bien que pour accomplir la volonté supérieure il faut tout d’abord faire puis écouter. Cependant, les enfants d’Israël plus têtus que jamais, se sentent trahis, abandonnés et fabriquent le veau d’or.

Nous voyons que durant toute l’histoire de la sortie d’Egypte, le peuple ne croit pas en Moïse, qui lui transmet la parole de Dieu.

Ce refus d’accomplir la volonté supérieure, nous rappelle la situation des années 30, quand le danger d’extermination était imminent et que des voix se sont élevées pour demander aux Juifs de quitter l’Europe. Personne ne les a écouter, ne voulant pas croire en la menace. Les mesures anti-juives prises en Allemagne puis la Nuit de Cristal en sont des preuves évidentes. Et pourtant… même les Juifs qui se sont échappés des camps ou des trains qui ont raconté ce qui s’y passait n’ont pas été crus.

Les signes étaient là et les Juifs n’y ont pas cru, comme avec Moïse, ils n’ont pas voulu l’écouter. Il en est de même aujourd’hui avec la résurgence de l’antisémitisme dans le monde entier.

Le peuple d’Israël continuera t-il à s’entêter à ne pas faire la volonté supérieure et ce malgré les circonstances? Pourquoi attend-il toujours la dernière minute pour être sauvé? Et à quel prix?

Publié dans Articles, Nouvelles