Dr. Michaël Laitman Changer le monde, c'est changer l'homme

Tou Bichvat : Le Nouvel An des arbres

Alors que certains pays sortent timidement de l’hiver et que d’autres y sont toujours plongés, arrive une fête quelque peu inhabituelle : le nouvel an des arbres.

Cette fête symbolise un nouveau départ, un changement qu’une personne veut effectuer dans sa vie et afin de l’expliquer au mieux, l’arbre est pris en exemple.

Ce n’est donc pas un hasard si l’arbre est le symbole de la Kabbale. L’œuvre principale du ARI s’appelle L’Arbre de vie, une allusion aux racines et aux branches, que toute chose a une cause et une conséquence.

Ainsi, la croissance spirituelle de l’homme est comparée à celle d’un arbre. Il est écrit que « l’homme est un arbre du champ ». (Deutéronome 20,19)

Si vous n’avez que de vagues notions de jardinage ou d’agriculture, vous savez néanmoins qu’un entretien est de rigueur et qu’il existe des travaux à effectuer avant que les fruits n’arrivent. Il en est de même dans la spiritualité.

Procédons dans l’ordre.

Tout d’abord, le choix du sol où planter. Dans la spiritualité, il s’agit de choisir un environnement qui encourage cette démarche tout au long de la croissance. L’environnement (le groupe) est pour l’homme comme une sorte de tuteur, placé à côté de l’arbre pour l’aider à pousser correctement.

Ensuite vient le fait de creuser, retourner et sarcler la terre avant de planter, ici une personne doit faire un examen de conscience, comprendre que sa nature est égoïste.

Ce constat se fait en creusant et retournant la terre, c’est-à-dire les désirs égoïstes.

Puis vient le moment de semer et de fertiliser le sol. La personne souhaite semer un nouveau désir à la place des désirs égoïstes révélés et pour en garantir la pérennité, elle se sert d’engrais, les désirs dont elle ne veut plus se servir fertilisent sa croissance spirituelle.

 

Il restera bien entendu d’autres travaux à faire tels que tailler les branches mortes, enlever les feuilles, désherber. Veiller à sa croissance spirituelle implique de suivre les mêmes procédés.

 

Enfin, tout arbre et toute plante ont besoin d’être arrosés, l’eau est indispensable, elle est la source de la vie. Il est essentiel de savoir quand arroser et en quelle quantité pour garantir une croissance optimale.

 

L’arbre a donc besoin d’être constamment entretenu pour que les fruits arrivent à maturité et soient comestibles. Il en est de même pour l’homme qui doit comprendre le manuel d’entretien que les kabbalistes lui ont préparés.

Bonne fête!

 

Tagués avec : , ,
Publié dans Articles, Nouvelles